Né en 2009 dans l’élevage de Willy Wijnen aux Pays-Bas, le KWPN fils de Chacco-Blue (petit fils de Baloubet du Rouet) a tracé une bien belle route durant ses treizes dernières années. Classé dans de très nombreuses épreuves du Longines Global Champions Tour depuis 2018, Vice Champion d’Europe en 2019, Champion Olympique en 2021, Gagnant du Top Ten Rolex la même année, le timide alezan s’est révélé sous la selle de Ben Maher.

Grand Prix Rolex au CHI de Genève en 2019

Acheté à l’âge de sept ans par Poden Farms (chez qui Ben Maher avait la place de cavalier de haut niveau), c’est sous la selle de Carly Anthony, Daniel Zetterman ou encore Emily Mason qu’il fera ses armes dans les circuits jeunes chevaux. En 2017 il se classe septième du Grand Prix 2* de Knokke, troisième dans le Grand Prix 2* de Wellington ou encore neuvième du Grand Prix 4* au même endroit. Ben Maher récupéra l’hongre à la suite de ces belles performances et révéla au grand public le talent d’Explosion.

LGCT Chantilly 2019

Aussi discret que son cavalier, l’alezan montre pourtant des qualités remarquables sur les barres : générosité, intelligence, puissance; il avait tout pour plaire. Ce cheval pourtant sensible, laisse un palmarès bien garni avec le cavalier britannique : en 2018 il est deuxième du Grand Prix de Shanghai, vainqueur du Grand Prix de Madrid, cinquième du Grand Prix de Chantilly, quatrième à Londres ou encore vainqueur du Grand Prix à Doha. Il est considéré comme meilleur cheval de neuf ans la même année. En 2019 il devient le meilleur cheval du monde, devançant Toveks Mary Lou (Jument de tête d’Henrik Von Eckermann, désormais à la retraite) et Tobago Z (Partenaire de Daniel Deusser).

CHI Genève 2018

Il continue sa remarquable lancée en 2019 avec quatre victoires en Grand Prix (Londres, Rome, New-York et Prague lors des Playoffs), remporte le Prix d’Europe à Aix-La-Chapelle et se classe troisième du Grand Prix Rolex. Cette même année le cheval est vendu à Pamela Wright et Charlotte Rossetter mais reste sous la selle de Ben Maher. En 2021, il remporte la médaille d’Or aux Jeux Olympiques de Tokyo en individuel et repart avec la victoire dans le Top Ten Rolex au CHI de Genève (qui est à ce jour le dernier concours couru de l’alezan).

A désormais treize ans, Explosion n’a plus rien à prouver et à atteint la majorité des titres possibles, jusqu’où ira t-il ?


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.