Aujourd’hui se courait la première manche des épreuves par équipe au Danemark. Au regard du début de compétition auquel nous avons pu assister hier, il va sans dire que cette deuxième journée a été riche en rebondissements. 

Les quatorze obstacles, en moyenne à 1m65, du difficile parcours imaginé par Louis Konickx (NED) n’ont pas laissé place à de l’à peu-près. Il a fallu être précis et juste pour venir à bout de cette épreuve. Le triple de milieu de parcours aura fait beaucoup de dégâts, du fait de sa hauteur et la longueur des oxers. Plusieurs cavaliers se sont retrouvés piégés par la technicité de la combinaison. D’autres ont laissé tomber l’ultime barre, comme la suédoise Malin Baryard Johnsson ou l’égyptien Nayel Nassar. Néanmoins, ce tracé a rempli son but premier : trier les meilleurs cavaliers parmi tous les participants. Trois abandons, trois chutes, des scores lourds ou des petites fautes, voilà ce qui a rythmé l’après-midi entre deux sans-fautes. 

Le classement par équipe s’en retrouve donc bouleversé. Si la Suède partait en confiance après sa première place provisoire, ses cavaliers ont prouvé encore une fois qu’ils étaient dignes du statut de favoris. Henrik von Eckermann (King Edward) déroule un parcours parfait, tout comme Jens Fredricson sur Markan Cosmopolit et Peder Fredricson aux rênes de H&M All In. Ils permettent donc à la Suède de rester première avec 3.69 points. 

Henrik Von Eckermann & King Edward – CHIG 2021 – Morgane JACOB

Parti onzième, le couple formé par Simon Delestre et Cayman Jolly Jumper réitère le sans-faute d’hier. En revanche, le délicat parcours aura eu raison de Grégory Cottard et Bibici, qui sortent de piste avec un total de douze points. Julien Epaillard en selle sur sa jeune Caracole de la Roque lui aussi effectue un magnifique sans-faute, ce qui lui permet entre autres de garder la main sur le classement individuel de ce championnat. Suite à la déconvenue du premier parcours, Kevin Staut et Scuderia 1918 Viking d’la Rousserie se sont relevés de la plus belle des manières en effectuant le troisième sans-faute de l’équipe ! La France conserve l’argent et est donc en bonne posture avant la finale de demain, avec presque quatre points d’avance sur l’équipe troisième. 

Kevin Staut & Scuderia 1918 Viking d’La Rousserie – Anais Rouland pour Info Jumping

Équipe troisième qui n’est autre que l’Allemagne, grâce aux parcours impeccables de Marcus Ehning (Stargold) et du champion d’Europe Andre Thieme (DSP Chakaria). Les Pays-Bas prennent la quatrième position, suivis par la Belgique, qui perd deux places. L’équipe britannique essuie une chute dans le classement en prenant la sixième position à la fin de cette journée, malgré les sans-fautes de Ben Maher (Faltic HB) et Scott Brash (Hello Jefferson), respectivement sixième et deuxième en individuel. 

Le sans-faute de Pius Schwizer et Vancouver de Lanlore n’aura pas suffi à la Suisse pour garder sa cinquième place. Elle passe septième, après les barres de Martin Fuchs et Edouard Schmitz. S’en suivent le Canada, l’Irlande et le Brésil, qui sécurise sa sélection pour demain sur le fil, après l’abandon de Bernardo Cardoso de Resende Alves, en selle sur son susceptible Mosito van het Hellehof. Les actuels champions du monde, les États-Unis, se retrouvent ainsi éliminés avant la deuxième manche. Une évidente déception pour cette équipe très attendue.

Scott Brash & Hello Jefferson – La Baule 2022 – Morgane JACOB

Nous avons donc les dix quatuors qui s’affronteront demain pour la médaille d’or. Si nos français semblent sur la bonne voie, ils auront en face d’eux les invincibles suédois, l’efficace équipe belge ou une Mannschaft plutôt en forme. Rendez-vous demain 21h !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.