C’est non sans émotion que le Mosellan Simon Delestre a annoncé sur ses réseaux sociaux que son cheval de tête Hermes Ryan tirait sa révérence. Après 17 ans de vie et 12 ans de partenariat avec son cavalier, le petit alezan ne foulera plus les terrains de compétition.

Ryan des Hayettes, de son vrai nom, est né en juin 2005 au Haras des Hayettes en Normandie. Fils du puissant Hugo Gesmeray, il est très vite repéré par Simon Delestre et Philippe Berthol qui l’achètent à un certain Eric Lamaze à seulement 3 ans.

Petit par la taille mais grand par le coeur, Ryan va rapidement prouver toute l’ampleur de son talent à son cavalier dès ses débuts en concours jeunes chevaux. Trois ans après ses premiers pas en compétition, Ryan et Simon intègrent le circuit international ensemble. Et les résultats sont très rapides : déjà à 7 ans, le selle français était sacré champion des 7 ans à Fontainebleau. En 2014, il remporte le petit Grand Prix d’Equita’Lyon. En 2015, le couple décroche la médaille de bronze en individuel aux championnats d’Europe de saut d’obstacles, en plus de leur nombreux podium, notamment à Aix-la-Chapelle, à Vérone ou encore au Top Ten Rolex où ils finissent deuxième. C’est d’ailleurs cette même année que Ryan est renommé Hermes Ryan afin de remplacer l’affixe de son éleveur par celui de son sponsor.

Chaque année, le couple ne cesse d’impressionner par sa technique et sa rapidité. Même après la déception de Rio en 2016 (Hermes Ryan s’étant blessé dans son box, le couple n’avait pas pu prendre le départ des JO) le couple peut se targuer d’un palmarès plus qu’exceptionnel : double lauréat du Saut Hermes, vainqueur des derniers Longines Masters de Paris et dernièrement la 150 du jumping de Monte Carlo.

Il aura marqué le monde entier par son énergie débordante, son intelligence hors normes et son extraordinaire agilité. Sa pelote, reconnaissable entre mille, marquera sur les scènes internationales.

« Tu es et tu resteras mon ami, mon binôme, mon confident, mon partenaire. Tu as vécu avec notre famille toutes les différentes étapes de ma vie, qui m’ont conduit à être qui je suis aujourd’hui. (…) Nous t’organisons une belle fête, pour que tout le monde puisse célébrer, une fois encore, la grandeur de ton talent et pour revivre tes plus belles performances. En attendant tu resteras aux écuries pour te faire choyer, avant de t’adapter à ta nouvelle vie au parc. »

La date et le lieu de la cérémonie d’adieux ne sont pas encore définis.

L’ensemble de l’équipe d’Info Jumping souhaite une excellente retraite à ce grand champion !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.