Le coup d’envoi des Championnats du Monde FEI 2022 a sonné !

Ce matin 11h, une centaine de cavaliers représentant plus de trente nations s’est élancée sur l’épreuve de la chasse. Qualificative en individuel et par équipe, cette épreuve a proposé sur l’immense piste du Stutteri Ask Stadium un parcours d’introduction qui donne le ton, où chaque faute équivaut à quatre points de temps supplémentaires. La rivière, longue de quatre mètres (qui plus est située à l’ombre au début d’épreuve), aura eu raison de plusieurs cavaliers, tandis que d’autres ont laissé des barres à terre notamment sur le premier effort de l’obstacle numéro douze, un double constitué d’une spa et d’un vertical, ou de l’imposant oxer numéro quatre. 

Source : herning2022.com

Parti en ouvreur de notre équipe tricolore, Simon Delestre, associé à son jeune Cayman Jolly Jumper, effectue un beau sans-faute mais est relégué à la vingt-sixième place à cause d’un chronomètre un peu lent pour l’épreuve. Il est alors le dernier classé. Grégory Cottard et Bibici, eux aussi auteurs d’un parcours parfait légèrement plus rapide, se placent à la vingtième place. Troisième partant français, la fusée Julien Epaillard, en selle sur Caracole de la Roque, prend la tête de l’épreuve grâce au chronomètre le plus bas ! Il déloge alors Nicola Philippaerts et Katanga VF Dingeshof. Dernier français à s’élancer, Kevin Staut aux rênes de Scuderia 1918 Viking d’la Rousserie, écope d’une chute malheureuse sur le double numéro cinq.

Julien Epaillard & Caracole de la Roque – Aurélie DUPRAZ pour Info Jumping

Si de grands noms comme Peder Fredricson, parti dernier, ou Henrik von Eckermann ont tenté de lui voler la vedette, le normand est parvenu à tenir la tête jusqu’à la fin de l’épreuve ! Il prend donc les commandes du classement individuel sans aucune pénalité, suivi par le britannique Scott Brash et son Hello Jefferson, et l’un des favoris de cette compétition, Martin Fuchs avec Leone Jei. Malgré le chronomètre le plus rapide, une barre écarte Steve Guerdat et Venard de Cerisy de la victoire et les place à la treizième position. 

En équipe, c’est la Suède championne olympique et favorite de cette échéance, qui obtient la première place, suivie par la France et la Belgique au coude-à-coude. En effet, les quatre cavaliers belges ont tous déroulé de superbes parcours et semblent très en forme pour le reste des épreuves. Au pied du podium nous retrouvons la Grande-Bretagne puis la Suisse, également avec des scores très serrés. Le top dix est complété par l’Allemagne, sixième grâce aux belles performances de Marcus Ehning et Christian Ahlmann, puis le Brésil, les Pays-Bas, les États-Unis et finalement l’Italie. Les équipes argentines, mexicaines et colombiennes prennent malheureusement les trois dernières positions du classement, du fait de scores lourds et d’éliminations. 

Henrik Von Eckermann – Aurélie DUPRAZ pour Info Jumping

Après cette belle entrée en matière du premier jour, place au début des épreuves par équipe. Rendez-vous demain à 13h ! 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.