A quelques jours du coup d’envoi des Championnats du Monde, un tour d’horizon des différentes équipes sélectionnées s’impose. Au total, trente-quatre nations vont s’affronter, dont vingt-deux en équipe. En 2018 à Tryon (USA), Simone Blum et DSP Alice avaient décroché l’or en individuel et ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui avaient été sacrés par équipe. Qui décrochera le métal le plus convoité cette année ?

Allemagne – Otto Becker

Si la Mannschaft peut se targuer d’avoir l’embarras du choix, la décision du sélectionneur sème pourtant la discorde chez certains passionnés. En effet, c’est une équipe sans Daniel Deusser et sans Gerrit Nieberg (récent vainqueur du Grand Prix d’Aix La Chapelle) qui s’envolera pour le Danemark :
– Christian Ahlamann & Dominator 2000 Z
– André Thieme & DSP Chakaria
– Marcus Ehning & Stargold
– Jana Wargers & Limbridge
Réservistes : Janne Friederike Meyer-Zimmerman & Messi van’t Ruytershof

Jana Wargers & Limbridge – Coupe des Nations La Baule

Argentine

– Joaquin Albisu & Callisto des Bieffes 
– Ezequiel Andres Ferro Menendez & Chepmen 
– José María Larocca Jr & Finn Lente 
– Matias Larocca & Quintino 9 
– Fabien Sejanes & Harley vd Bisschop 

AustralieIan Chesterman

– James Arkins & Eurostar 1
– Katie Laurie & Django II 
– Billy Raymont & Black Jack IXE 
– Hilary Scott & Oaks Milky Way 

Autriche

Indiscutable pilier, Max Kühner aura marqué par sa régularité ces derniers temps. C’était donc sans nul doute qu’il serait du voyage pour Herning.

– Bianca Babanitz & Caipidor 
– Julia Houtzager-Kayser & High Five 
– Max Kühner & Elektric Blue P 
– Christoph Obernauer & Kleons Renegade 
– Katharina Rhomberg & Cuma 5 

Belgique Peter Weinberg


Les Diables rouges seront eux aussi des concurrents redoutables. Composée de duos forts et réguliers, cette équipe fera surement partie des médaillés. Vainqueurs en Coupe des Nations, entre autres, la Belgique aligne des cavaliers et chevaux d’expérience.

– Jérôme Guery & Quel Homme de Hus 
– Nicola Philippaerts & Katanga vh Dingeshof 
– Jos Verlooy & Igor 
– Grégory Wathelet & Nevados S 
Réservistes : Niels Bruynseels & Delux van T&L 

Niels Bruynseels & Deluxe Van T&L – Coupe des Nations La Baule

Brésil – Pedro Paulo Lacerda

– Felipe Amaral & Androide 3K 
– Bernardo Cardoso de Resende Alves & Mosito van het Hellehof 
– Yuri Mansur & QH Alfons Santo Antonio 
– Marlon Módolo Zanotelli & Like a Diamond van het Schaeck 
– Pedro Veniss & Nimrod de Muze 

Canada – Eric Lamaze

Emmené par l’ancien cavalier du puissant Hickstead, le Canada proposera au Danemark une équipe 100% féminine ! Une équipe largement récompensée par leurs prestations en Coupe des Nations notamment à La Baule ou à Rome.

– Erynn Ballard & Gakhir 
– Tiffany Foster & Figor 
– Amy Millar & Truman 
– Beth Underhill & Nikka vd Bisschop 
Réservistes : Mario Deslauriers & Bardolina 2 

L’équipe Canadienne lors de la Coupe des Nations de La Baule

Colombie

– Santiago Diaz Ortega & Chasandro Boy
– Rene Lopez Lizarazo & Kheros Van’t Hoogeinde
– Carlos Ramirez & Extra des Sequoias
– Camilo Rueda & Indus Van Het Keysereyck 
– Roberto Teran Tafur & Dez’ Ooktoff

Danemark

– Lars Bak Andersen & Carl-Heinz B.
– Rikke Belinda Barker & Tabalou Ps
– Linnea Ericsson-Carey & Skophults Baloutendro
– Emil Hallundbaek & Chalisco
– Andreas Schou & Darc de Lux 

Espagne – Carolo Lopez-Quesada

– Eduardo Álvarez Aznar & Bentley de Sury 
– Sergio Álvarez Moya & Alamo 
– Manuel Fernandez Saro & Jarlín de Torres 
– Ismael Garcia Roque & La Costa 
Réserviste : Santiago Nuñez Riva & Valentino de Hus 

Etats-Unis – Robert Ridland

C’est une équipe toute neuve que nous présente les tenants du titre. Privés de Beezie Madden ou de Laura Kraut, les jeunes talents sont de sorties. L’excellent Balou du Reventon ou la puissante RMF Zecilie pourront compter sur les conseils de l’expérimenté Contagious.

– Lillie Keenan & Argan de Beliard 
– Brian Moggre & Balou du Reventon 
– Jessica Springsteen & RMF Zecilie 
– Adrienne Sternlicht & Cristalline 
– McLain Ward & Contagious 

France – Henk Nooren

La France, parmi les dernières nations à avoir avancé ses pions, comptera sur une équipe mixte aussi bien pour les cavaliers que pour les chevaux.

– Mathieu Billot et son Quel Filou 13 (déjà présents lors des JO de Tokyo)

– Kévin Staut et Viking d’La Rousserie

– Grégory Cottard et sa fidèle Bibici (seul couple tricolore lors des finales de la FEI à Liepzig)

– Julien Epaillard associé à sa jeune Caracole de la Roque

– Simon Delestre et son prodige Cayman Jolly Jumper

Gregory Cottard & Bibici – Hubside Jumping Valence

Grande Bretagne – Di Lampard

La fédération britannique a, quant à elle, sélectionné ses meilleures cartes à l’occasion de ces championnats. Les deux plus jeunes cavaliers n’ont rien à envier à leurs compatriotes médaillés olympiques, et nul doute que cette équipe saura se montrer à la hauteur.

– Scott Brash & Hello Jefferson 
– Harry Charles & Romeo 88 
– Ben Maher & Explosion W (forfait, mais le champion olympique prendra tout de même part à la compétition avec Faltic HB)
– Joseph Stockdale & Equine America Cacharel 
Réserviste : John Whitaker & Equine America Unick du Francport 

IrlandeMichael Blake

– Bertram Allen & Pacino Amiro 
– Daniel Coyle & Legacy 
– Darragh Kenny & VDL Cartello
– Denis Lynch & Brooklyn Heights 
– Cian O’Connor & C Vier 2 

Israël

– Daniel Bluman & Ladriano Z 
– Ashlee Bond & Caroline Of Ballmore 
– Robin Muhr & Stawita P 

ItalieMarco Porro

– Piergiorgio Bucci & Cochello 
– Emanuele Camilli & Chadellano PS
– Francesca Ciriesi & Cape Coral 
– Lorenzo de Luca & F One USA 
– Antonio Maria Garofalo & Conquestador 

Mexique

– Federico Fernandez & Romeo
– Eugenio Garza Perez & Contago
– Manuel Gonzalez Dufrane & Hortensia Van de Leeuwerk
– Patricio Pasquel & Babel

Norvège – Mikael Kolind

– Johan-Sebastian Gulliksen & Ambrosio d’Alcy 
– Victoria Gulliksen & Equine America Papa Roach
– Marie Valdar Longem & Echo de Virton
– Marit Haarr Skollerud & Nelson Van’t Roosakker 

Pays-Bas – Jos Lansink

Willem Greve initialement du voyage a dû se résoudre à laisser sa pace suite à une chute l’écartant des terrains de compétitions. Portée par les expérimentés Harrie Solders, Maikel Van der Vleuten et Jur Vrieling, la jeune Sanne Thijssen aura l’occassion de vivre cette première sélection solidement accompagnée.

– Harrie Smolders & Monaco 
– Sanne Thijssen & Con Quidam RB
– Maikel van der Vleuten & Beauville Z
– Jur Vrieling & Long John Silver 3 
Réservistes : Hessel Hoekstra & Icoon VDL 

Suède – Henrik Ankarcrona

On prend les mêmes et on recommence ! Forte de sa réussite lors des JO de Tokyo, la Suède mise sur les mêmes duos afin d’optimiser sa chance de médaille. Une équipe redoutable à surveiller de près…

– Malin Baryard-Johnsson & H&M Indiana 
– Rolf-Göran Bengtsson & Ermindo W 
– Jens Fredricson & Markan Cosmopolit 
– Peder Fredricson & H&M All In
– Henrik von Eckermann & King Edward 

Suisse – Michel Sorg

Encore une équipe qui risque de nous faire frissonner. Expériences et résultats sont au rendez-vous chez les couples sélectionnés. Petite nuance avec l’arrivée d’Edouard Schmitz, qui veillera à défendre les couleurs helvétiques.

– Martin Fuchs & Leone Jei 
– Steve Guerdat & Venard de Cerisy 
– Edouard Schmitz & Quno 
– Pius Schwizer & Vancouver de Lanlore 
Réserviste : Elin Ott & Nanu II 

Martin Fuchs & Leone Jei – Jumping International de Dinard

Si les équipes européennes font figure de têtes de pont, elles devront se méfier en particulier des nations nord-américaines, bien décidées à s’emparer d’un titre mondial. Rendez-vous du 10 au 12 août pour les épreuves par équipe, et le 14 pour la compétition individuelle (douze pays enverront des cavaliers uniquement en individuel), qui décideront des athlètes au sommet mondial du CSO !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.