Une fois n’est pas coutume, le Longines Global Champions Tour s’est arrêté au coeur de la ville éternelle, au pied des plus beaux monuments et sites de la Rome antique. Si la journée avait débuté sur un temps maussade et quelque peu capricieux, le soleil a fini par bercer le Cirque Maxime afin d’émerveiller petits et grands.

Crack d’La Rousserie & Nina Mallevaey – LGCT Rome 2022 – Morgane JACOB

Trente-quatre, c’est le nombre de couple qui ont réussi à décrocher leur ticket pour le Grand Prix après l’épreuve qualificative. Dans celle-ci, Julien Epaillard (Caracole de la Roque) a su rendre honneur à sa réputation de cavalier le plus rapide du monde, en se hissant à la première place du classement individuel. A 17h, Angelica Augustsson Zanotelli et Kalinka franchissaient en premier l’arche aux couleurs Longines sous les applaudissements du public italien. Jodie Hall McAteer signe le premier sans faute de ce début de soirée en selle sur Salt’N Peppa. Elle sera rapidement suivie par les vainqueurs de l’étape parisienne, Marlon Modolo Zanotelli et son fils de Diamant de Semilly ainsi que par le champion du monde par équipe Peder Fredricson (H&M Christian K). Henrik von Eckermann et sa jeune Iliana -qui réalise son premier Grand Prix à ce niveau- rejoignent les finalistes tout comme Grégory Wathelet et son puissant étalon Iron Man van de Padenborre.

Iliana & Henrik von Eckermann – LGCT Rome 2022 – Morgane JACOB

Si le pays de la botte comptait sur le seul représentant de la nation pour figurer parmi les barragistes, il en fut autrement pour Emanuele Gaudiano. Aux rênes de Crack Balou (10 ans par Balou du Reventon) laisse à terre 4 barres et ajoute à son compteur 3 points de temps. Après la pause, les vainqueurs de l’étape Londonienne (Pieter Devos et Mom’s Toupie de la Roque) réussissent eux aussi à réaliser le parcours parfait. Christian Kukuk, Ben Maher, Eduardo Alvarez Aznar et Malin Brayard Johnsson feront aussi parti du barrage. Le premier représentant français Kevin Staut s’avance sur la piste Romaine, associé à Dialou Blue PS. Les barres tremblent mais ne tombent pas, c’est un sans faute ! Le dernier qualifié sera Allemand, il s’agit de Daniel Deusser aux rênes de son fidèle Scuderia 1918 Tobago Z. Pour Julien Epaillard (Donatello d’Auge), l’aventure s’arrête avec 8 points au compteur.

Dialou Blue PS & Kevin Staut – LGCT Rome 2022 – Morgane JACOB

C’est un barrage à haut risque qui attend nos 12 couples. En effet, avec les récents champions du monde qualifiés, la bataille s’annonce rude ! La jeune Britannique réalise un brillant parcours, mettant d’ors-et-déjà la pression sur ses poursuivants. Mais il en faut plus pour décontenancer la concurrence. Les sans-faute s’enchaînent, mais personne ne parvient près le passage du sixième cavalier à détrôner le très rapide chronomètre de Marlon Modolo Zanotelli. C’est finalement l’élève de Ludger Beerbaum, Christian Kukuk qui sera sacré vainqueur après avoir entendu le son des barres lors du passage de Daniel Deusser. Le seul représentant tricolore, quant-à-lui finit dixième suite à un mauvais mouvement de son fils de Diarado’s Boy dans un oxer en sortie de double.

Mumbaï & Christian Kukuk – LGCT Rome 2022 – Morgane JACOB

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.