Une page se tourne

Ces 26 au 28 janvier marquaient la fin de cette dernière édition du Mercedes-Benz CSI in Zürich. Le Hallenstadium accueillait une dernière fois l’élite des cavaliers mondiaux pour disputer diverses épreuves en terminant en apothéose par une étape Coupe du Monde.

Revenons donc sur les temps forts de cette compétition !

Vendredi, l’ambiance était au beau fixe pour le Jump & Drive. Épreuve qui sort de l’ordinaire, les cavaliers devaient enchaîner; un parcours monté à 135cm puis descendre de sa monture une fois le dernier obstacle franchit, s’engager dans une course à pied effrénée à travers la piste pour enjamber un obstacle puis terminer par une maniabilité au volant d’une Mercedes. La conclusion de cette soirée, les cavaliers sont bien meilleurs à cheval qu’en voiture… Rires garantis, certains n’ont pas manqué de finir leur course folle dans le décor, heureusement sans mal… enfin, pas pour la voiture ! C’est finalement Puis Schwizer qui l’emporte.

Les cinq gagnants de la Jump & Drive. Copyright: Info Jumping – Chloé Neeser

La soirée a continué au son de l’hymne national suisse puisque Martin Fuchs, qui avait sellé Clooney, a décroché la victoire lors du Grand Prix Longines coté à 155cm.

Dès le lendemain matin, l’Autrichien Max Kühner et son fidèle PSG Future, font un parcours parfait tout en étant les plus rapides dans l’épreuve à joker.

Kevin Staut a fait retentir la Marseillaise dans les halles zurichoises grâce à sa magnifique victoire avec son incroyable Ayade de Septon et HDC dans l’épreuve à 150cm aux couleurs de Art on Ice.

Kevin Staut et Ayade de Septon et HDC. Copyright: Info Jumping – Chloé Neeser

La journée continue avec la victoire de Marlon Módolo Zanotelli et de Rock’n Roll Semilly dans la 140cm et se termine par la Knock-out, une épreuve où 16 cavaliers se sont affrontés les uns contre les autres sous forme de duels à éliminations directes jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. Après une lutte acharnée au premier tour entre les deux suisse, Puis Schwizer et Alain Jufer, Puis s’en sort avec 33 dixièmes de moins que son compatriote et gagne tous les duels jusqu’à la fin

Dimanche, dernière journée de cette édition, deux épreuves étaient au programme. Celle du matin, sur un parcours à 150cm, est remportée par Peter Fredericson, en selle sur Hansson WI. La Coupe du Monde se courrait pendant l’après-midi et les spectateurs étaient au rendez-vous ! 39 couples étaient présents au départ de cette étape. Et le rythme est tout de suite imposé avec les premiers sans faute qui sont venus très vites. Ils sont donc 14 à s’élancer sur le barrage, dont Kevin Staut.

Pénélope Leprevost et son beau Vagabond de la Pomme. Copyright: Info Jumping – Chloé Neeser

La toute jeune cavalière suédoise, Stephanie Holmén, en binôme avec Flip’s Little Sparrow, est la deuxième à y prendre part et annonce immédiatement la couleur en prenant une option « à la Bosty » que seul un autre cavalier à tenté mais il a fait une faute sur l’obstacle suivant. Plus les autres concurrents s’élancent, plus Stephanie voit sa victoire proche. Puis Schwizer est très rapide, même sans prendre l’option risquée, mais toujours pas assez pour la rattraper. Et c’est finalement Kevin Staut et son incroyable Silver Deux de Virton HDC qui signent le troisième meilleur temps, qui nous confirme par la suite être très content d’avoir pu classer ici pour la dernière fois.

Stephanie Holmén remporte la victoire de cette étape Coupe du Monde. Copyright: Info Jumping – Chloé Neeser

Grosse frayeur pour Alain Jufer lors de cette dernière épreuve. Le jurassien a chuté de son cheval, Rahmannshof Tic Tac, à la réception de l’oxer numéro 2. Les premiers examens médicaux ont confirmé que le cavalier suisse souffrait d’une double fracture des cervicales. Il sera malheureusement à pied pour deux mois au minimum. Pour Tic Tac, plus de peur que de mal. Il est rentré aux écuries avec Casall et Samira peu après. Nous souhaitons donc un prompt rétablissement à Alain et espérons que tout ira bien pour lui.

Alain Jufer, en selle sur Casall pendant la 150cm du samedi. Copyright: Info Jumping – Chloé Neeser

Dès l’année prochaine, c’est le CSI de Bâle, en Suisse, qui accueillera cette étape Coupe du Monde. Tout cela a donc marqué la fin de la 30ème et dernière édition du CSI de Zurich et nous terminerons donc par le mot de la fin, celui des organisateurs: « Adieu ! »

Résultats des épreuves