Récap’ de la semaine du 25 au 31 janvier

Le Groupe France Elevage accroit son capital étalon avec l’arrivée du KNPN de 14 ans Vleut. Anciennement monté par Edwina Tops-Alexander sous le nom de Guccio, il avait rejoint les écuries d’Abdullah Alsharbatly l’année dernière. Arnaud Evain commentait à l’éperon qu’il serait présenté à l’agrément Selle Français prochainement. Celui qui avait pris la troisième place dans le Grand Prix de Monaco devrait être présenté au public lors du salon des étalons de Saint-Lô. 

Edwina Tops Alexander Guccio à Amsterdam début 2015 © Yeelen Ravier - Info Jumping
Edwina Tops Alexander Guccio à Amsterdam début 2015 © Yeelen Ravier – Info Jumping

Toujours chez les étalons, mais une nouvelle moins joyeuse cette fois, nous avons appris que le crack Quality Touch est décédé. Fraichement installé dans le Sud-Ouest, l’étalon n’a pas pu profiter longtemps de son havre de paix. Le Haras de Brullemail a déclaré que l’étalon était décédé « seulement quelques jours après avoir pris ses repères dans son nouveau haras ».

Du côté du mercato les choses aussi ont bougées. Cédric Angot accueille une nouvelle monture, Scarlette de Bussy. Le couple participe à son premier concours ce weekend lors du CSI 2* de Lier. Timothée Anciaume faisait ces débuts avec Up To You*GFE pendant ce temps-là.
Chez nos voisins belges, c’est Constant van Paesschen qui agrandissait son piquet avec Jilbert van’t Ruytershof, un étalon fils de Numéro Uno. Une bonne nouvelle pour le cavalier qui doit renouveler son équipe après le départ de beaucoup de chevaux. Justement, Citizenguard Toscan de Ste Hermelle faisait ses débuts le weekend dernier avec Gregory Whatelet. Trois parcours sans faute pour le nouveau binôme qui arrive en forme sur le circuit international au Mediterranean Equestrian Tour.

Les dates sont désormais connues pour les ventes amiables SHF Market. Elles se dérouleront au Mans les 9 et 10 février et à Mâcon les 23 et 24 février 2016. Des poneys et chevaux de sports de quatre à sept ans seront proposés à la vente. Quatre journées d’échanges entre les acteurs de la filière équestre française pour commercer.

Sources : l’éperon, grand prix