La France qui gagne ? Oui !

La Coupe des Nations vient de se finir. Alors que les pronostics n’allaient pas vraiment vers l’équipe de France qui se reconstruit doucement, l’équipe d’Olivier Bost a su nous surprendre et nous tenir en haleine sur les deux manches puis au barrage. 

Première manche –

La première manche a montré plusieurs difficultés avec notamment un double de verticaux dans la montée fautif, la sortie du triple compliquée et des barres fragiles. Si l’on s’intéresse à nos tricolores, le score final est ramené à 8 dans cette manche après trois parcours entachés d’une faute et un sans faute signé Romane Orhant/Quabar des Monceaux. Au terme de ces parcours, la France se retrouve à égalité avec les Pays-Bas. L’Allemagne puis l’Irlande se suivent dans ce classement, pour l’instant très provisoire.

Arthur Delplace et Tralala des Salines © Eloïse Durand – Info Jumping

Manche individuelle –

Entre deux manches, quelques cavaliers ont couru le même parcours en individuel. Parti premier de l’épreuve, le réserviste de l’équipe de France, Arthur Delplace, signe un rapide parcours vierge de pénalité avec sa Tralala des Salines. Son papa/coach conclu cette sortie de piste d’un « C’est un bon paysan ça ! ». Malheureusement, Liv Huijbregts, dernier à partir, prend la tête de l’épreuve, relayant Arthur à la seconde place.

 

 

Deuxième manche –

L’Irlande lance la seconde manche avec un parcours à deux fautes au compteur, signé Lucy Shanahan et Caliber De. Les Irlandais ne semblent pas si indétrônables… Une série de parcours sans faute s’en suit dont celui-ci de Louna Garo et son petit mais puissant Alto de Fougnard. Du côté des Pays Bas, les barres ne tremblent pas pour les deux premières cavalières, la nation maintient une bonne position. Leane Desmeure fait ensuite vibrer le public mais faute malheureusement sur les obstacles 9 et 10, en selle sur Twinkle Toes Aluinn. Après deux cavaliers étrangères à 4 points, Pam Nieuwenhuis signe un nouveau sans faute pour les Pays-Bas mais c’est aussi Romane Orhant qui réalise un double sans faute avec le fantastique Quabar des Monceaux. Les Pays Bas n’ayant pas besoin de faire partir leur dernière cartouche, Ilona Mezzadri est la dernière à s’élancer dans cette manche et offre le barrage entre les Pays Bas et la France ! Les compteurs sont alors remis à zéro pour déterminer qui remportera cette Coupe des Nations.

Romane Orhant et Quabar des Monceaux © Eloïse Durand – Info Jumping

Barrage –

Le barrage aura fait vibrer tout le public réunit en nombre autour du Grand Parquet. Du côté des néerlandais, ils laissent quelques barres par terre, donnant un peu plus d’espoir à la France qui aligne alors deux scores à 4 points et deux sans faute. C’est Ilona Mezzadri qui offre cette victoire en signant le dernier parcours vierge de pénalité.

La France réitère sa victoire pour la quatrième fois devant son public, plus ému que jamais.  Les néerlandais se seront bien battus et prennent la deuxième place alors que les allemands viennent clore le podium, laissant la quatrième à l’Irlande.