« Je suis déçu de ma prestation mais content du cheval », Kevin Staut

Retrouvez ci-dessous les réactions des acteurs principaux du Grand Prix Longines FEI Coupe du Monde de Lyon.

Gregory Bodo, le chef de piste du CSI-W 5* :

« Evidemment je suis heureux car, c’est sûr qu’avec le plateau représenté aujourd’hui, il n’est pas évident de pouvoir trouver le bon dosage, les ingrédients pour sortir entre huit et dix sans fautes. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui on a voulu présenter une problématique que les cavaliers pouvaient régler en fonction de leurs chevaux avec les lignes notamment, enlever ou rajouter une foulée. J’ai fais le choix de mettre des combinaisons pas forcément fautives mais qui pouvaient le devenir et, maintenant je peux le dire, avec un temps parfaitement calculer, qui devait inciter les cavaliers à rester dans le bon tempos de la ligne de départ à l’arrivé. Quatorze obstacles qui n’est pas forcément quelque chose de courant dans un Grand Prix classique ou dans un Grand Prix Coupe du Monde mais cela fait parti de l’histoire que je voulais présenter aujourd’hui. « 

Lorenzo de Luca et Ensor de Litrange LXII. Copyright : Marion Gergely – Info Jumping

Lorenzo De Luca, deuxième de l’épreuve :

« J’étais vingt-deuxième à partir et c’est vrai que c’était un avantage. Le temps était juste mais il y avait beaucoup d’interrogations sur les lignes, on en a discuté entre nous.  Je n’ai pas revu ma stratégie avant de partir, je suis bien avec mon cheval maintenant et ça a payé. « 

Steve Guerdat, troisième de l’épreuve :

« Oui je pense que j’aurais pu passer devant Martin aujourd’hui, que c’était faisable.
On a eu un concours de Lyon fantastique, une belle journée, une organisation parfaite, le public était là. Je suis ravi de ma jument et cette troisième place me reste un peu en travers de la gorge. J’avais toutes les cartes en main en partant en dernier et je suis un peu déçu. »

Kevin Staut & For Joy van’t Zorgliev. © Marion Gergely – Info Jumping

Kevin Staut, cinquième de l’épreuve :

« Si il n’y avait que l’étape Coupe de monde de Lyon qui me résistait ça irait (rires). Je suis content du cheval mais j’ai perdu du temps sur l’avant dernier et le dernier du barrage. Je suis déçu de ma prestation. On a un beau concours. Il faudrait que les français arrivent à gagner un peu car les suisses gagnent du terrain à l’applaudimètre par rapport à nous. Je suis déçu de ma cinquième place mais content du cheval.

Je pense que c’est important d’avoir le maximum de couples performants dans les Grands Prix ici. On a besoin de renouveau pour supporter l’équipe de France actuelle qui est assez faible, c’est de bonne augure pour l’avenir ». (à propos de la performance de Nicolas  Deseuzes et Guillaume Foutrier, ndlr) 

Sylvie Robert, directrice générale de l’évènement :

« Je voudrais remercier la FEI de la confiance qu’elle nous témoigne depuis de nombreuses années et encore plus en 2018 avec les finales à Paris et les quatre étapes coupe du monde au salon du cheval à Lyon. C’est une belle reconnaissance du travail de toute une équipe de passionnées.
Merci Longines de nous soutenir encore. Le naming sur un salon c’est nouveau et je crois que c’est une grande marque de confiance qui nous assure une belle perénité.
Merci les cavaliers qui viennent d’année en année, bravo Martin super tour
Bravo à Gregory Bodo, on est très content de l’avoir avec nous et de pouvoir faire des parcours pas loin de la perfection, bravo maestro comme on l’appelle entre nous.
Bravo Guillaume qui a démarré sur le grand circuit ici et on est très heureux pour tout ça ».

Guillaume Foutrier, septième de l’épreuve :

« Pour moi ça a été une opportunité de venir ici, ça s’est bien terminé. J’espère que ça va continuer. je souhaite remercier l’entraineur national et toutes les personnes qui m’ont permis de participer à ce concours ».