« J’ai toujours aimé être le meilleur », Samy Colman

Au salon du cheval d’El Jadida, l’équipe d’Info Jumping a rencontré Samy Colman, petit prodige marocain, qualifié pour les prochains Jeux Équestres Mondiaux de Tryon, aux États-Unis, avec sa jument Simara Alia. Vainqueur du CSI 1* de Cagnes-sur-Mer, au mois de mars et du Grand Prix Top Jeunes Talents à La Baule en mai dernier, il a accepté de répondre à quelques questions.

Samy Colman & Simara Alia. © Marion Gergely – Info Jumping

Info Jumping :  Comment vous est venue la passion des chevaux ?
Samy Colman : Alors… Ça c’est une bonne question. J’ai commencé par faire de la balade, puis petit à petit je me suis mis à monter, j’ai acheté mon premier cheval, j’ai fait un peu de concours, et tout s’est enchainé jusqu’à maintenant.

I. J. : À quel moment avez-vous su que vous vouliez faire du haut niveau ?
S. C. : J’ai toujours aimé être le meilleur. J’aime travailler plus pour être encore plus fort, et c’est venu tout seul, j’ai gravi les échelons. Mais nous avons encore du travail.

I. J. : Pouvez-vous nous parler des personnes qui ont de l’influence sur vous ?
S. C. : Mon père est le premier, il me suit tout le temps et est très présent.  Marcel et Simon Delestre font beaucoup pour moi. Je travaille avec eux tous les jours.

I. J. : Abdelkebir Ouaddar, c’est un modèle, un moteur pour vous ?
S. C. : Oui bien sur, c’est grâce à lui que l’on peut faire du haut niveau , il est installé en France et c’est grâce à lui que la machine tourne.

I. J. : Vous avez fait une tournée en France qui a bien marché avec une victoire dans le Grand Prix Top Jeunes Talents à La Baule, quels sont vos objectifs désormais ?
S. C. : Travailler plus et  de remporter d’autres victoires. J’espère également réaliser une bonne performance aux Jeux équestres mondiaux l’année prochaine.

I. J. : Après les Jeux équestres, visez-vous les Jeux Olympiques ?
S. C : Pourquoi pas ?

 

Propos recueillis à El Jadida, par Jean-Christophe Bordas.