J-12 : L’année d’Alberto Zorzi

Comme chaque année, nous faisons une rétrospective des événements qui ont marqué l’année écoulée. Pour ce premier retour en arrière sur l’année 2017, l’équipe d’Info Jumping a choisi de parler de l’un des cavaliers qui a explosé au plus haut niveau cette année : Alberto Zorzi.

Janvier 2017. Il vient de gagner six places dans le classement mondial mais Alberto Zorzi n’est encore qu’un nom parmi tant d’autres dans le flot des cavaliers. Il est alors quatre-vingt sixième mondial. Douze mois plus tard, alors que vous lisez cet article, l’élève de Jan Tops est maintenant quinzième mondial, devant des pointures du jumping international comme Christian Ahlmann, Daniel Deusser (qui était numéro un mondial en janvier 2017), ou encore Marcus Ehning.

Alberto Zorzi & Vannan lors de la finale de la Coupe des Nations de Barcelone.
Copyright : Maria Rocca – Info Jumping

Basé chez la famille Tops depuis 2015, le cavalier italien a su jouir d’un piquet de chevaux lui permettant de se frotter aux meilleurs mondiaux, jusqu’à devenir l’un d’entre eux. C’est de cette façon que cet été, il s’est retrouvé aux rênes de California, la jument d’Edwina Tops-Alexander avec laquelle la cavalière australienne vient de remporter l’étape Coupe du Monde de la Corogne, ou encore aux rênes d’Ego Van Orti, à la suite de la grossesse d’Edwina Tops-Alexander cette année.

Dès son arrivée à Valkenswaard, dans l’écurie du marchand de chevaux Jan Tops, le cavalier italien s’est vu confier Fair Light Van T Heike, sa jument de tête aujourd’hui. A l’époque, Edwina Tops-Alexander ne s’en sortait plus avec la jument, et aujourd’hui Alberto Zorzi l’a menée jusqu’à une neuvième place dans l’étape Coupe du Monde d’Oslo, et une deuxième place devant son public, dans l’étape Coupe du Monde de Vérone.

Alberto Zorzi et Fair Light Van T Heike dans le CSI 5* de Valence (FRA) cet été.
Copyright : Marine Piquet – Info Jumping

Cette année, le militaire italien a réalisé la meilleure saison de sa carrière. On retiendra notamment sa belle progression dans le classement mondial, mais également sa sixième place provisoire dans le classement Coupe du Monde après la huitième étape de Londres. Le cavalier italien devrait participer, en avril prochain à Paris, à sa première finale Coupe du Monde grâce à sa régularité sur le circuit.
Naturellement présent sur le circuit du Longines Global Champions Tour, l’italien s’est également fait remarqué. Il terminait deuxième du Grand Prix de l’étape américaine à Miami en début d’année, quatrième à Cannes, vainqueur à Monaco, huitième à Chantilly, sixième à Berlin, ou encore sixième lors de la finale à Doha, au Qatar. Tout ces classements lui ont permis de terminer cinquième du classement général du Longines Global Champions Tour 2017.

Et ses participations au Global Champions Tour ne l’ont pas empêché de prendre part aux Coupes des Nations avec l’Italie. On se souviendra notamment avoir vu Alberto Zorzi oeuvrer à la victoire de la Squadra au CSIO de Rome en mai, mais aussi lors des Championnats d’Europe à Göteborg ou de la finale par équipes à Barcelone.

Si ces deux derniers concours cités se sont soldés sans performances pour l’Italie et son digne représentant, la saison 2018 devrait repartir sur les chapeaux de roues. Entrera-t-il dans le Top 10 mondial en 2018 ?
La réponse dans les mois à venir.