Des nouvelles des blessés !

Les deux dernières étaient ponctuées par notamment trois montures, de grande envergure, blessées.

 

Premièrement, Dame Blanche van Arenberg voit se fermer les portes du Stade Ornano, hôte des Jeux Équestres Mondiaux. En effet, le Haras de Clarbec avait informé la planète sport d’une blessure pour la fille de Clinton lors d’une sortie au paddock ; des tests ont été effectués la semaine dernière pour déceler ce que la jument contractait exactement. Il s’agit en fait d’un problème tendineux au boulet du postérieur gauche. Même si cette petite blessure n’a aucune gravité, Dame Blanche van Arenberg devra observer une période de convalescence de deux mois, avant de reprendre la route vers les plus belles pistes du monde. Flora de Mariposa est donc maintenant la monture de Pénélope Leprevost en lice pour l’échéance mondiale de début septembre.

Pénélope Leprevost et Dame Blanche van Arenberg au CSIO 5* de La Baule. Copyright : Elodie Dugast / Info Jumping
Pénélope Leprevost et Dame Blanche van Arenberg au CSIO 5* de La Baule.
Copyright : Elodie Dugast / Info Jumping

 

Coulisa, jument de l’irlandais Denis Lynch, a été opérée hier. En effet, le couple avait lourdement et violemment chuté pendant le premier tour du Grand Prix 5* de Rotterdam sur la spa ; la jument n’était visiblement pas à son aise, parvenant à peine à franchir la rivière malgré la motivation de son cavalier. La fille de Couleur-Rubin avait effectué deux jours auparavant une Coupe des Nations quelque peu chaotique en fautant à quatre reprises. Coulisa devra donc, à posteriori de son opération, observer une période de repos de quatre à huit mois.

Et enfin, plus de peur que de mal pour Carinjo*HDC. L’étalon par Cascavelle avait été l’auteur d’une grande frayeur pour le public de Rotterdam, lors de la Coupe des Nations. Le bai de treize ans était en effet tombé sur les genoux à la sortie du triple, composé d’un oxer. Le cheval devrait juste se reposer pendant une dizaine de jours avant de reprendre la compétition, le temps que les hématomes sur ses genoux disparaissent.

Patrice Delaveau et Carinjo*HDC au CSI 5* de Chantilly. Copyright : Théo Caviezel / Info Jumping
Patrice Delaveau et Carinjo*HDC au CSI 5* de Chantilly.
Copyright : Théo Caviezel / Info Jumping