Daniel Deusser à Equita comme à la maison

Après sa victoire dans les Equita Masters avec la bien-nommée Equita van T Zorgvliet en 2016, Daniel Deusser vient encore de remporter une épreuve majeure. Résumé.

Daniel Deusser & Tobago Z. © Marion Gergely – Info Jumping

Ils étaient quarante-neuf cavaliers à essayer de s’imposer dans le Longines Grand Prix, premier temps fort du week-end. Si tout le monde souhaitait l’emporter cette épreuve servait également de support pour la qualification des Equita Masters de samedi soir où seuls les vingt meilleurs cavaliers de ce vendredi soir seront au départ.

Parti en ouvreur, Eduardo Alvarez Aznar a écopé d’une petite faute avec Rokfeller de Pleville Bois Margot, comme sept autres cavaliers dont le tricolore Kevin Staut qui sellait Vendôme d’Anchat. Il a fallu attendre l’entrée en piste de Darragh Kenny pour voir le premier sans faute. En selle sur Cassini Z, le jeune cavalier a déroulé une partition parfaite devant le public lyonnais, qui a rempli la salle pour l’occasion. Après s’être échauffé avec l’Irlandais, le public a laissé sa joie exploser lorsque le tricolore Philippe Rozier s’est lui aussi qualifié pour le barrage grâce à son super Cristallo A LM.

Comme ces deux cavaliers, ils sont dix-huit autres à s’être déjoué des difficultés de la première manche, promettant ainsi un long barrage. Avec un Steve Guerdat très en forme et une Bianca bondissante, la température est montée d’un cran dans le hall d’Eurexpo.
L’Irlandais Mark McAuley ne comptait pas laisser son compatriote seul face à la concurrence du barrage. Vainqueur de cette même épreuve l’année dernière avec Miebello, il présentait ce soir Jasco vd Bisschop. Ce qui ne l’a pas empêché de signer un tour parfait ! Et l’on pensait que la cavalière Stephex Jonna Ekberg aussi allait accéder en seconde manche…. jusqu’au dernier obstacle, qui a malheureusement chuté.

Coté français, Nicolas Dezeuses semblait bien parti mais une petite faute l’a privé de qualification. Et comme un Nicolas en cache un autre, Nicolas Delmotte s’est chargé de rectifier le tir en signant l’un des plus beaux parcours de la soirée avec son génie Ilex VP. Une entrée parfaite imiter peu de temps après par Pierre-Alain Mortier et Just Do It R, présent sur leur premier CSI 5*.

Dans la catégorie promenade de santé, on peut aussi noter les performances de Christian Ahlmann associé à Colorit et celle de Scott Brash sur son jeune Hello Jefferson. Et si le métronome Marcus Ehning laisse l’entrée de triple à terre avec Firth of Lorne, son compatriote Daniel Deusser s’adjuge le parcours parfait avec Tobago Z. Tout comme Janika Sprunger et Bacardi VDL, ou encore Henrick von Eckermann sur sa fidèle Toveks Mary Lou.

Nicolas Delmotte & Ilex VP. © Marion Gergely – Info Jumping

Un long barrage 

Avec vingt cavaliers qualifiés pour la seconde manche il fallait aller très vite pour espérer l’emporter ou ne serait-ce qu’être présent sur le podium. D’autant plus quand Steve Guerdat passe en début de barrage et dans une précision de maître impose un temps de référence rapide. Mark McAuley a bien essayé d’aller titiller le numéro 2 mondial en se plaçant dans la même seconde, mais cela n’a pas suffit. Gudrun Patteet a ,elle aussi,  pris tous les risques et avait un meilleur chronomètre mais fait tomber le dernier élément du barrage. Nicolas Delmotte aussi a tout essayé mais son temps n’a pas suffit. Il signe la meilleure performance tricolore avec une belle sixième place.

C’est finalement Daniel Deusser qui tourne, galope, et qui grâce à sa superbe courbe serrée sur le dernier a abaissé le chronomètre et prend la tête. Derrière lui, personne n’a réussi à être plus rapide et laisse donc l’allemand s’imposer.

Les résultats complets