CSI 5* Vérone : Ahlmann s’affirme, Delestre confirme.

Quarante partants, un plateau composé des meilleurs cavaliers mondiaux, tel était composé le Grand Prix Coupe du Monde de Vérone aujourd’hui avec un parcours assez délicat dessiné par Uliano Vezzani qui a su piéger les cavaliers , notamment sur le dernier obstacle. Retour sur cette troisième étape du circuit Coupe du Monde qui faisait escale en Italie. Mais avant cela le public Italien a effectué une minute de silence pour rendre hommage aux victimes du typhon Haiyan survenu aux Philippines ce week-end. Un hommage émouvant d’autant que cela fait deux ans que le crack Hickstead a disparu sur cette même piste.

Seconde cavalière à s’élancer, Meredith Michaels- Beerbaum entrait en piste avec son incroyable Bella Donna 66. Le couple habitué aux Grands Prix a malheureusement chuté sur le troisième obstacle, composé d’un oxer en sortie de virage. Une chute heureusement sans gravité. Il fallait attendre le cinquième cavalier pour admirer le premier sans-faute signé Luca Maria Moneta avec son atypique Selle Français Neptune Brecourt. Le couple Franco-Italien s’est joué des difficultés avec un chronomètre assez rapide. Vainqueur l’an dernier à Helsinki avec Utascha SFN, Jeroen Dubbeldam réalisait un très beau parcours mais une faute en début de celui-ci l’a empêché d’accéder au barrage. Le second score parfait a été signé Athina Onassis de Miranda qui prouve ainsi la très belle régularité de AD Camille Z après un début de saison « indoor » très prometteur. Obstacle sans grande complexité à premières vues, le dernier oxer a su jouer son rôle de « juge de paix ». En effet, plusieurs grandes cravaches se sont heurtées à cette difficulté telles que Marco Kutsher / Cornet’s Cristallo, Eric Lamaze / Powerplay ou encore la Suédoise Malin Baryard Johnsson en selle sur son magnifique H&M Tornesh 1042. Même sort pour Sergio Alvarez Moya qui s’imposait l’an dernier avec le jeune Zipper. Il était cette année en compagnie de Carlo 273. Seconde du classement provisoire du circuit Coupe du Monde, Luciana Diniz poursuit sa montée en puissance et réussit à boucler le troisième tour sans-faute, en selle sur Winningmood. Roger-Yves Bost était le premier Français à s’élancer sur la piste italienne avec Colombo van den Blauwaert. Après avoir chuté la semaine dernière dans le triple du Grand Prix de Lyon, le fils de Nabab de Rêve a corrigé son erreur avec néanmoins une faute sur l’entrée du triple. Patrice Delaveau prenait quant à lui part à son premier Grand Prix Coupe du Monde avec Carinjo 9*HDC. Malgré un tour très propre, l’étalon du Haras des Coudrettes quittait la piste avec quatre points de pénalités. Il a donc fallu attendre l’entrée en piste de Simon Delestre pour applaudir au premier sans-faute Français. Valentino Velvet qui semble de plus en plus à l’aise en « indoor » s’est joué du parcours proposé par le chef de piste Italien. Le dernier couple Français à s’élancer était donc Kévin Staut associé à son expérimentée Silvana *HDC. Le duo bien parti pour signer le second score parfait fautait malheureusement sur la palanque, avant-dernier obstacle du parcours. Avec un chronomètre rapide, Kévin Staut réussit à se classer seizième et engrange donc un point pour le classement provisoire. Dernier à s’élancer et non des moindres, Scott Brash présentait en piste Ursula XII. La jument double sans-faute lors de la Finale Coupe des Nations à Barcelone confirmait ici son fort potentiel en signant le dernier parcours parfait.

Photo : Simon Delestre & Valentino Velvet signaient aujourd’hui la meilleure performance tricolore.
Copyright : Diane Pigaglio.

 

Ils étaient donc douze cavaliers à prendre le départ pour tenter de décrocher la victoire. Premier à prendre le départ, Luca Maria Moneta se montrait audacieux devant son public en prenant un maximum d’options. Des risques qui ont finalement payés puisque le cavalier régional de l’étape bouclait un tour très rapide en 44.93 secondes. Deux cavalières avaient néanmoins pris leur temps pour assurer un bon classement. Il s’agissait d’Edwina Tops Alexander en selle sur Ego van Orti  et d’Athina Onassis de Miranda. Les deux femmes écopaient respectivement d’un point et de trois points de temps dépassés. Côté Allemand, Marcus Ehning / Plot Blue et Daniel Deusser / Cornet d’Amour fautaient tous deux sur le dernier obstacle de ce barrage. Seul Christian Ahlmann a donc réussi à réaliser le double sans-faute Allemand avec un chronomètre encore plus rapide que Luca Maria Moneta, cependant dans la même seconde. Simon Delestre confirmait quant à lui la très bonne forme de Valentino Velvet puisque le couple s’est octroyé la cinquième place finale en signant un magnifique double sans-faute. Moins de chance pour Luciana Diniz et Denis Lynch (All Star 5) qui quittaient la piste avec une faute chacun. Vainqueur la semaine dernière du Grand Prix de Lyon, Maikel van der Vleuten réitérait ici une très bonne performance en s’adjugeant la sixième place finale avec VDL Groep Verdi. Pius Schwizer signait également une très belle performance avec le jeune Picsou du Chêne en s’installant au pied du podium. Dernier à s’élancer, Scott Brash avait donc toutes les cartes en mains. Vainqueur à Helsinki, le cavalier Britannique a joué le chronomètre mais s’est finalement octroyé la seconde place, laissant ainsi la victoire à Christian Alhmann.

Classement final : http://bit.ly/19SX1yT.

Au niveau du classement provisoire du circuit Coupe du Monde, cette seconde place pour Scott Brash le qualifie pour la finale qui se tiendra à Lyon en avril 2014. Steve Guerdat est ainsi relégué à la seconde place et Luciana Diniz à la troisième. Côté tricolore, la victoire de Patrice Delaveau lors de l’étape d’Helsinki le place en quatrième position. Simon Delestre est sixième et Kévin Staut seizième. Roger-Yves Bost totalise quatre points et siège à la vingt-huitième place provisoire.

Scott Brash et Hello Sanctos. Copyright : Auriane Guiot / IJ
Scott Brash et Hello Sanctos.
Copyright : Auriane Guiot / IJ

 

Classement provisoire : http://bit.ly/1bjabCk.