Coupe des Nations : Hickstead, une étape « So british ».

Ce week-end va rimer avec choix. Dinard ou Hickstead ? Hisckstead ou Dinard ? Dilemme cornélien !

Deux événements d’importance et de renom. D’un côté, le CSIO 5* de Dinard dont la réputation n’est plus à faire et qui compte parmi les étapes incontournables sur le sol français. Et de l’autre, Hickstead, étape de la Coupe des Nations, à quelques encablures de Brighton, le St-Trop britannique. J’en vois déjà qui froncent les sourcils, laissant entendre que ces deux évènements entrent forcément en concurrence. « Think Positive » comme dirait l’autre, car il n’y a qu’à regarder la liste des participants pour s’extasier et comprendre que la compétition sera rude des deux côtés de la Manche.

Alors, fromage ou dessert ? Et bien, grâce à Info Jumping, c’est fromage, dessert, mignardise ET café gourmand…bref : LA totale ! Car vous pourrez suivre ces deux jumping prestigieux et les résultats ici. 

Copyright Marine Lafontaine – Info Jumping

Hickstead : un état d’esprit

Cette année, les cavaliers se donnent rendez-vous du jeudi 27 au dimanche 30 juillet sur la majestueuse piste en herbe d’Hickstead. De multiples concours, présentations et spectacles animeront cet espace dédié au cheval. Sans oublier le village exposant pour les emplettes et les p’tits creux. Mais Hickstead, c’est un état d’esprit « So British » qui touche à son paroxysme avec le « Lady’s Day ». Samedi, les spectateurs seront encouragés à s’habiller avec élégance. Miss et Dandy : à vos chapeaux ! Un prix sera même décerné à la plus smart du jour.

Maintenant que nous sommes imprégnés de cette ambiance toute britannique, il faut rappeler que Hickstaed est aussi l’avant-dernière étape de la Coupe des Nations. Huit équipes de 4 cavaliers (+ 1 remplaçant) s’affrontent tout au long de l’année, à différents endroits, pour acquérir des points. Chaque étape se joue en deux manches où seuls les 3 meilleurs cavaliers de l’équipe ajoutent leurs points au compteur. Cette année, l’Allemagne, la Suisse, l’Irlande, l’Espagne, l’Italie, la Suède, les Pays-bas et la France se mesurent et tenteront de tirer leur épingle du jeu dans ce lieu mythique.

Who’s Who ?

Soyons franc, l’affiche met en appétit n’importe quel amateur de sports équestres.

Marcus Ehning et Cornado lors de la dernière édition de l’indoor Brabant.
Copyright Philipp Schroder -Info Jumping

Marcus Ehning et Comme il Faut 5 représentera l’Allemagne, champion Olympique par équipe en 2000 avec For Pleasure et champion du monde en 2010 avec Plot Blue. Shane Breen pour l’Irlande, Gonzalo Añon Suarez court pour l’Espagne, et les trois générations de la famille Whitaker au grand complet, à domicile, pour la Grande-Bretagne.

Kevin Staut, Reveur et Philippe Guerdat lors du CSIO de La Baule 2015
Copyright : Marie Lafargue – Info Jumping

 

Côté français, Kévin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC,  Roger-Yves Bost sur Sangria du Coty, Marc Dilasser, Benoît Cernin et Mathieu Billot défendront le drapeau tricolore. Alors que la finale mondiale de Barcelone se dessine, et après un début de saison sur les chapeaux de roue (2ème place à Lummen en avril et victoire à La Baule en mai), la Team France devra viser le podium ce week-end pour s’assurer de son voyage à Barcelone. 

Messieurs, il ne reste plus qu’à nous faire vibrer !