La fin des équipes de 4 aux JO

Ce vendredi, le Comité international olympique (CIO) a transmis l’information au président de la Fédération Équestre Internationale (FEI), Ingmar de Vos. Les sports équestres restent au programme des Jeux Olympiques de 2024. Concernant les Jeux olympiques de 2020, le nouveau format à 3 a été approuvé. 

Une majorité de fédérations nationales a voté pour les nouveaux formats des Jeux Olympiques lors de la dernière assemblée générale de la FEI. Ces nouveaux formats ont été approuvés par le CIO.

Parmi les nouveautés on trouve le passage aux équipes de trois, contre quatre jusqu’à présent. Cela signifie que le moins bon score des cavaliers  de l’équipe ne pourra plus être effacé.

L’utilisation des couples de réserve pour des raisons médicales sera également supprimé.

Le passage aux équipes de trois avait soulevé de nombreux désaccord dont celui de la Fédération Française. « Ce n’était pas facile pour notre communauté de faire des changements si drastiques quant à nos formats olympiques, a expliqué Ingmar de VosMais les fédérations nationales connaissaient l’importance de cette décision et ont finalement supporté les changements proposés. Leur volonté a supporté ces changements est sans aucun doute la raison pour laquelle nous avons eu ces nouvelles fantastiques du CIO aujourd’hui. »
La nouvelle fantastique dont le président de la FEI parle est que les sports équestres restent au programme des Jeux olympiques dans les trois disciplines. Ingmar de Vos, président de la FEI,  a pris la parole sur le sujet : « La confirmation du CIO quant au maintien de l’équitation au programme olympique pour les Jeux de 2024 et l’approbation des nouveaux formats olympiques est la reconnaissance de notre volonté d’adapter et de moderniser notre sport. Le travail mené pour aboutir à ces changements et augmenter l’universalité du sport n’a pas été vain. Approuver les formats pour Tokyo signifie que nous allons maintenant pouvoir augmenter le nombre de drapeaux, ce qui va dans le sens des recommandations de l’Agenda 2020. Avec plus de 30 000 athlètes enregistrés en compétition dans les trois disciplines olympiques – et le nombre augmente chaque année – nos nouveaux formats signifient que les athlètes de pays plus nombreux que jamais auparavant auront l’opportunité un jour de réaliser leur rêve de représenter leur pays aux Jeux olympiques.’’
Ingmar de Vos s’est également exprimé sur la double allocation des Jeux olympiques de 2024 et 2028, qui se fera lors de la session extraordinaire du CIO de Lima, au Pérou, mi-septembre. Paris et Los Angeles sont les deux villes en lice pour accueillir les JO de 2024. « Nous avons visité les sites équestres de Paris et Los Angeles et nous sommes très excités à l’idée de savoir laquelle des deux villes recevra les Jeux après ceux de Tokyo. Paris est un lieu iconique, d’autant plus que l’équitation aura lieu à Versailles, avec le château en guise de  fond spectaculaire, notamment pour le cross. À Los Angeles, nous serons au très beau Sepulveda Basin, à seulement quinze minutes du village olympique, sur un terrain de golf. »

Source : communiqué