Bon vent Cornet

Une page se tourne pour le cavalier de chez Stephex, Daniel Deusser. Les écuries belges l’ont annoncé en début de semaine, le gris Cornet d’Amour fera ses adieux sur la piste de ses propres écuries lors des Stephex Masters du 28 août au 1er septembre.

Daniel Deusser aux commandes de son fidèle Cornet d’Amour au Saut Hermès. Info Jumping – © Maëva Defonte

Né en avril 2003, le fils de Cornet Obolensky a fait ses début à cinq ans sous la selle d’Yves Vanderhasselt puis ensuite de Pedro Veniss. Ce n’est que plus tard, après avoir intégré les écuries Stephex, que le hongre croisa la route de celui qui deviendra sont cavalier d’avenir. C’est le 28 juin 2012 que Daniel et Cornet foulent la piste pour la première fois ensemble, à Bonheiden, en Belgique. Le couple se fait et il ne leur aura fallu que peu de temps pour montrer de quoi ils sont capables. Dès leur première année ensemble, le cavalier totalise quatre victoires dont la Coupe des Nations à Calgary. En août 2013, ils décrochent leur première médaille et pas des moindres, celle d’argent aux Championnats d’Europe à Herning. En novembre 2014, ils remportent l’étape Coupe du Monde de Lyon, le Grand-Prix Rolex de Bois-le-duc en 2015 puis en 2016, la finale Coupe du Monde de Göteborg.

« On dit qu’un cheval peut changer votre vie et que ceux qui sont vraiment spéciaux la définissent. C’est le cas pour Cornet d’Amour et moi. » confie le cavalier allemand. « C’est un cheval avec un caractère spécial qui avait des possibilités et une très bonne technique mais la première fois que je l’ai monté, je dois bien être honnête, je me suis dit que c’était un très bon cheval, très compétitif… mais j’avais un gros doute sur ses moyens pour faire les plus gros Grand Prix. Mais il a un tel mental qu’il a toujours su m’impressionner. Il a progressé dans le sport et nous avons su créer un partenariat très fort qui nous a permis d’être si compétitifs dans les plus gros rendez-vous. Je vais garder tellement de souvenirs de ce cheval. Évidemment que notre victoire lors de la finale de la coupe du monde est un moment très spécial et encore plus puisque c’était à Lyon dans une atmosphère tellement particulière. Mais nos victoires dans les étapes de coupe du monde de Malines près de mes proches ou de celle de Wellington sont aussi particulières, tout autant que notre victoire lors des Longines Masters de Paris il y a deux ans où il signait son retour au premier plan. En fait, je pense que c’est un départ qui va toucher beaucoup de monde et pas seulement moi, ni même nous au sein de Stephex, mais bien plus généralement pour le sport car durant plusieurs années, il a marqué le sport. Les gens voulaient leur photo avec lui, il a marqué les esprits. Sa mise à la retraite, c’est un sentiment mitigé qui combine à la fois la tristesse de perdre un tel cheval de concours, et la joie car il mérite vraiment de pouvoir prendre du plaisir au pré. C’est un cheval tellement intelligent qui savait s’exprimer en montrant simplement ce qu’il désirait. Il voulait essayer de communiquer plus que n’importe quel autre cheval. Je pense qu’il mérite vraiment cette retraite… puis ce n’est pas un adieu car il ne nous quitte pas et je pourrai toujours le voir ici profiter de l’herbe dans son pré. »

Daniel Deusser et Cornet d’Amour lors des Longines Masters de Paris. Info Jumping – © Maeva Defonte

Stephan Conter, fondateur du groupe Stephex, s’est lui aussi exprimé quant au départ de leur crack. « C’est une page qui se tourne pour nos écuries. Cornet d’Amour est le cheval qui a fait basculer Stephex dans le sport, c’est lui qui a mis Stephex sur la carte du monde. À un moment, j’ai décidé de le racheter à Double H Farm qui en était co-propriétaire avec nous. Il a vraiment été un tournant dans la carrière des écuries Stephex. Aujourd’hui, c’est la perte d’un bon cheval de concours et cela fait une drôle d’impression. Je ne sais pas comment je vais réagir durant la cérémonie mais je ne serai probablement pas très bien. Ce cheval nous a tellement amené ! ».

C’est samedi soir que Cornet d’Amour fera ses adieux à la piste, à domicile, lors des Stephex Masters.